Bonne Année 2017 et bons vols

Il est arrivé fin août 2013 et j'en ai pris possession tout de suite. J'étais pressé de piloter cette machine que j'ai choisi en catégorie ULM. Il s'appelle Aigle blanc.

Equipement

J'ai choisi un modèle Flybox qui donne les informations de pilotage et moteur. L'altimètre et l'anémomètre sont en secours, bien que l'avion ne soit autorisé qu'en VFR.

La navigation est assurée par un GPS Avmap, de bonne dimension et qui possède une carte MAP que l'on peut mettre à jour. Le Flybox permet l'option d'un autopilot cap, nav et altitude pour "quelques euros de plus". Cela s'avère d'une grand utilité car un ULM, bien que stable est sensible à l'aérologie.

 

Déjà près de 300 heures

Le temps passe et les heures de vol défilent en conséquence. Cela prouve que le matériel volant est fiable jusqu'à présent. La maintenance s'effectue toutes les 100heures à la fois pour le moteur et la cellule. Un contact étroit avec d'autres propriétaires et une analyse des incidents en vol permet de prévenir les problèmes.